Aperçu

J’ai commencé à travailler chez Hans Anders en 2012 en tant que collaboratrice de vente à la filiale de Bree. Il s’agissait de ma première expérience professionnelle. Peu de temps après mes débuts, j’ai rejoint la chouette équipe de Neerpelt. J’ai commencé mon aventure chez Hans Anders sans aucune expérience et j’ai clôturé avec succès la formation en optique ainsi que les cours d’adaptateur de lentilles de contact, tous deux dispensés en interne.

Pourquoi ai-je choisi de travailler chez Hans Anders ? C’est surtout la formation donnée en interne qui m’a tentée. Lorsque j’ai obtenu mon diplôme d’assistante sociale, j’ai voulu suivre un programme d’études différent. Cependant, il était également temps que je gagne ma vie et l’offre d’Hans Anders était selon moi la combinaison parfaite : je pouvais commencer à travailler tout en ayant la chance de suivre une formation en optique d’un jour par semaine.

Je me souviens bien que j’étais très nerveuse avant mon entretien d’embauche, mais il s’est avéré ensuite que cela n’était pas nécessaire. L’entretien avec l’Area manager s’est très bien déroulé. Cela ressemblait plus à une conversation informelle qu’à un entretien d’embauche formel. Je me suis immédiatement sentie à l’aise et j’ai su que j’étais au bon endroit. Peu après mon entretien d’embauche, j’ai dû subir une intervention pour me faire enlever les dents de sagesse. Le soir même, j’ai reçu un appel me prévenant que j’étais retenue, mais je pouvais à peine parler.

Je suis actuellement coordinatrice des formations et je suis également chargée de dispenser des formations en interne avec mes collègues Claudia et Roxanne. J’ai toujours adoré travailler en magasin et j’ai toujours pu collaborer avec des personnes fantastiques, mais j’ai vite compris que je voulais plus que cela. J’ai donc décidé de suivre la formation d’opticien-optométriste et j’ai rapidement découvert que je voulais transmettre mes connaissances à d’autres collègues.  J’ai donc décidé de répondre à l’offre interne de formateur.

Il n’y a rien de plus satisfaisant que de constater, à la fin d’un cycle de formation, que tout le monde a réussi. Je ne suis évidemment pas la seule à avoir du mérite, car les élèves travaillent également très dur. Savoir que vous contribuez à leur réussite en tant que formateur est pour moi une grande motivation. Je dois tout de même reconnaître que l’ambiance du magasin me manque.

En tant que coordinatrice des formations, je dois être sûre de moi, surtout au niveau de l’organisation et de la méthode. Il est essentiel, tant pour le coordinateur que pour le formateur, de pouvoir travailler de manière indépendante : chaque formateur choisit son propre trajet de formation et en assume la responsabilité. Au cours de ma carrière chez Hans Anders, j’ai toujours pu compter sur le soutien de mes collègues et de mes supérieurs hiérarchiques. Nous formons une équipe soudée, au sein de laquelle les membres peuvent compter les uns sur les autres et se faire confiance. Si mon travail comporte certaines responsabilités, je n’ai toutefois jamais eu le sentiment d’être seule. En outre, chaque jour est différent. Les gens me demandent parfois si je n’en ai jamais marre de toujours donner les mêmes leçons, mais je ne vois pas les choses comme ça. Chaque groupe de nouveaux élèves est différent et ma fonction, outre le volet « enseignement », comporte également de nombreuses autres facettes. Je pense qu’il est difficile de trouver une telle diversité dans un emploi.