Aperçu

« Il y a quelques années, j’ai repris des études à temps partiel et je cherchais un deuxième emploi. Travailler dans un magasin me semblait idéal : le contact avec les gens me donne de l’énergie et l’horaire de travail fixe du magasin se combinait bien avec les études.  De plus, ce fut facile : dans le centre-ville de Den Bosch, il y avait des panneaux « cherchons vendeur » à tous les coins de rue ! Mais le premier magasin où je suis entrée me réservait déjà une douche froide : 26 ans, c’était trop vieux pour être engagée. Mais chez Hans Anders, j’ai pu commencer tout de suite comme assistante du samedi et vendeuse. J’y ai travaillé avec beaucoup de plaisir pendant plusieurs années. Après quelques années dans le magasin, j’ai quitté Hans Anders pour travailler comme enseignante de néerlandais. Lorsque l’école où je travaillais a été obligée de licencier, je ne savais pas très bien ce que je voulais faire. Pour me donner le temps d’y réfléchir, je suis retournée chez Hans Anders.  J’ai travaillé pendant plus de six mois avec une équipe fantastique à Tilburg, mais mon travail d’enseignante me manquaitJ’ai vu passer une offre d’emploi pour le siège central de Hans Anders qui semblait être un peu plus dans cette ligne. J’ai posé ma candidature, mais le poste était déjà pourvu. Le recruteur avait remarqué mon intérêt pour ce poste et il m’a invité pour un entretien et une évaluation. J’ai eu plusieurs entretiens avec la conseillère RH, qui a cherché avec moi et trouvé un poste qui convenait encore beaucoup mieux à mon expérience : Talent Development Consultant. Voilà ce que Hans Anders représente aussi pour moi : une entreprise qui est prête à donner leur chance aux collaborateurs qui souhaitent la saisir. Ce que je trouve également remarquable dans l’entreprise Hans Anders est qu’il arrive régulièrement que d’anciens collaborateurs y reprennent du service. C’est vraiment révélateur de l’ambiance qui règne sur le lieu de travail. Elle est simplement « Anders » (différente) ! »